Presse écrite

Les articles suivants ont été publiés dans les journaux; cette section comprend les couvertures francophones et anglophones dans leurs langues de publication d'origine.

Les changements annoncés par le gouvernement ontarien dans les services à l'emploi suscitent des inquiétudes dans l'est de la province. Dans les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), certains craignent une éventuelle perte de services en français.

Dans un premier temps, le gouvernement de Doug Ford veut confier la tâche de sélectionner les pourvoyeurs de services d'aide à l'emploi à des « gestionnaires ».

Ces derniers seront choisis par l'entremise d'un processus d'appel d'offres lancé tout récemment.

Le programme « Relève Emploi » est revu et remodelé. Le 8 janvier dernier, c’est au Collège La Cité à Alfred que le Centre de service à l’emploi de Prescott-Russell (CSEPR) dévoilait les changements à son programme renouvelé en 2019-2020.

Le but du programme reste de contrer l’exode rural de la jeunesse d’ici. Le CSEPR prévoit 25 000$ pour distribuer jusqu’à 10 bourses annuelles entre 2018 et 2022.

Seize lauréats de plusieurs écoles de Prescott et Russell auront de l’aide bien méritée pour leurs études postsecondaires.

« Cette année, plus de 50 jeunes de Prescott-Russell ont tenté leur chance pour obtenir une bourse, disait Caroline Arcand, directrice-générale du Centre de services à l’emploi (CSEPR). Chaque année, plusieurs jeunes de 12 à 18 ans quittent notre belle région de Prescott-Russell. Nous avons des données qui nous le confirment. »

Pour faire suite à ce projet qui consiste à transformer Hawkesbury en une ville accueillante en y investissant 1,35 M$, c’est au Centre culturel de Hawkesbury que le Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’Est de l’Ontario et le gouvernement canadien ont annoncé l’établissement du projet pilote «pour les nouvelles arrivantes de minorités visibles».

Nous avons initialement fait part de ce projet dans un reportage intitulé La main-d’oeuvre qualifi ée venue d’ailleurs en décembre 2018, suivi d’un article daté de juin 2019 titré 1,35 M$ pour de nouveaux projets. La désignation et le projet féminin vont de pair.

Hawkesbury is a welcoming community, but most people already knew that.  However, the federal government has designated it as a welcoming community for francophone immigrants.

Organizations and agencies in Hawkesbury will receive $1.3 million over three years for initiatives to help newcomers integrate into the community.  Hawkesbury is one of 14 communities selected in regions of the country where French is the minority language.  For federal purposes, Hawkesbury is part of the Ontario region, even though it is on the boundary with Quebec and 89 per cent of the population is francophone.

Le Centre de services à l’emploi de Prescott et Russell (CSEPR) participera à un projet pilote pour les nouvelles arrivantes issues de minorités visibles.

« La diversification et la croissance de notre économie passent par l’immigration, a déclaré Caroline Arcand, directrice générale du CSEPR. Le Centre de services à l’emploi est partie prenante pour faire de Hawkesbury une ville accueillante, où les gens venant de partout se sentiront les bienvenus et où ils pourront contribuer à sa vitalité. »

La décision du Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell (CSEPR) de rendre plus flexible son programme de bourses Relève emploi a porté fruit. Cinquante étudiants de la région ont soumis une candidature cette année, soit une trentaine d’inscriptions de plus que l’année dernière. Cette bourse a pour objectif de réduire l’exode des jeunes travailleurs de Prescott-Russell vers les centres urbains après avoir reçu leur diplôme postsecondaire.

Seize lauréats de plusieurs écoles de Prescott et Russell auront de l’aide bien méritée pour leurs études postsecondaires.

« Cette année, plus de 50 jeunes de Prescott-Russell ont tenté leur chance pour obtenir une bourse, disait Caroline Arcand, directrice-générale du Centre de services à l’emploi (CSEPR). Chaque année, plusieurs jeunes de 12 à 18 ans quittent notre belle région de Prescott-Russell. Nous avons des données qui nous le confirment. »

La quête d’un emploi d’été est lancée

Au fur et à mesure que les étudiants ressentent les joies de l’arrivée de l’été, ils ressentent également le poids de la responsabilité parfois éreintante de trouver un emploi d’été.

Le CSEPR reçoit, en moyenne, au moins 500 offres d'emploi d'été d'employeurs de la région de Prescott-Russell, à la recherche d'étudiants pour des emplois saisonniers.Une grande partie de ces postes provient du secteur des services, principalement de la restauration et de la vente au détail, mais il y a aussi d'autres emplois à combler dans l'industrie agricole, la construction et le tourisme, entre autres.