Une centaine de nouveaux préposés aux soins de soutien personnel pourront bientôt intégrer le marché du travail, a annoncé le Centre de services à l’emploi de Prescott et Russell (CSEPR).

Concrètement, les préposés aux soins de soutien personnel offrent de l’aide aux personnes présentant un handicap physique ou mental ou aux aînés en perte d’autonomie, indique le CSEPR. 

Dans le contexte de pandémie actuelle, ces nouveaux travailleurs pourront prêter main-forte au personnel de la santé à bout de souffle. 

«L’achèvement imminent de leur formation tombera pile pour répondre aux besoins qui sont de plus en plus urgents», précise le coordonnateur au développement des compétences au CSEPR, Jean Dubois. 

Depuis le début de l’année, le Centre de services à l’emploi a mis sur pied trois formations de préposés aux soins de soutien personnel d’une durée de cinq mois. 

Une de ces cohortes offrait la formation en français dans la région de Prescott et Russell, en collaboration avec le Centre d’éducation et de formation de l’est de l’Ontario. Deux autres cohortes anglophones ont été mises en place à Vankleek Hill et à Cornwall, en collaboration avec le Catholic District School Board of Eastern Ontario et Job Zone d’emploi.

Deux nouvelles cohortes en anglais seront mises en place au début de l’année prochaine avec les mêmes partenaires, pour la région de Vankleek Hill et de Cornwall. 

Rappelons que le gouvernement de l’Ontario a annoncé mercredi qu’il allait octroyer un montant de près de 50 000$ au Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell pour qu’il puisse mettre sur pieds un autre projet de formation de personnel.

«Ce projet renforcera la capacité des entreprises à mieux servir les Franco-Ontariens en offrant une formation sur le commerce électronique et le service à la clientèle dans le contexte post-pandémique aux entrepreneurs et travailleurs francophones», avait indiqué le ministère des Affaires francophones de l’Ontario. 

Cette subvention s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à la francophonie ontarienne qui fournira une aide financière de 1 million $ à 30 organismes francophones en province.