La décision du Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell (CSEPR) de rendre plus flexible son programme de bourses Relève emploi a porté fruit. Cinquante étudiants de la région ont soumis une candidature cette année, soit une trentaine d’inscriptions de plus que l’année dernière. Cette bourse a pour objectif de réduire l’exode des jeunes travailleurs de Prescott-Russell vers les centres urbains après avoir reçu leur diplôme postsecondaire.

Ce sont 16 finissants de 12e année de Prescott-Russell qui ont été sélectionnés pour recevoir une bourse totalisant 5000$ chacun afin de poursuivre leurs études postsecondaires. Plusieurs modifications ont été apportées au programme cette année. Il touche notamment un plus grand nombre d’écoles et il a été étendu sur tout le territoire de Prescott-Russell. «Les ajustements apportés au modèle de bourse ont eu comme résultat une augmentation très importante des mises en candidatures reçues», a indiqué le président du conseil d’administration du CSEPR, Sylvain Labrie.

Le jumelage entre les étudiants et les employeurs est aussi plus flexible. Un étudiant peut maintenant changer de domaine, et d’employeur, en cours de route. Cette année, les entreprises locales pouvaient également contribuer financièrement au projet afin d’accroître le nombre de bourses offertes. 

Les étudiants sélectionnés sont issus, entre autres, des domaines de la santé, de l’enseignement, du marketing, des médias, de la biochimie, de la mécanique d’équipements lourds, de l’agriculture et de la construction.

«Tant de professions qui vont permettre de bonifier la diversité des compétences de notre région, tout en assurant une contribution importante à son développement économique», a souligné la directrice générale du CSEPR, Caroline Arcand.