En février 2020, le Centre de services à l'emploi de Prescott-Russell (CSEPR) et le gouvernement de l'Ontario annonçaient la formation future de préposés aux soins de soutien personnel (PSSP). Vu la pandémie et le besoin criant de PSSP en Ontario, la formation qui devait s'offrir en mars débutait le 27 avril et est offerte, virtuellement, par le Centre d'éducation et de formation de l'Est ontarien en partenariat avec le CSEPR. Une soixantaine de préposés bénéficieront de ce programme de formation.

Une vingtaine de préposés francophones complèteront dès que possible, la formation offerte virtuellement et condensée de trois semaines. Quelque huit autres seront formés après la pandémie. Ils pourront alors joindre les professionnels de l'Ontario et répondre aux besoins criants de main-d'oeuvre en province.

Outre Hawkesbury qui accueille les préposés en formation francophone, Cornwall et Vankleek Hill accueilleront, en septembre, leurs homologues anglophones. "Ils seront deux groupes, anglophones, d'une quinzaine d'étudiants chacun", note Jean Dubois, coordonnateur au développement des compétences au CSEPR.

Le Dr Paul Roumeliotis, médecin-hygiéniste du Bureau de santé de l'est de l'Ontario, confirmait le 28 avril 2020 un manque de personnel dans une résidence de Cornwall,

Dès la crise passée, ils retourneront en formation compléter le programme de 36 semaines qui leur permettra d'obtenir leur certification.

Caroline Arcand, directrice générale du CSEPR, explique le motif du changement: "Il y avait déjà une pénurie de main-d'oeuvre. Les besoins se sont alourdis du fait qu'il y a un besoin accru dans les résidences pour personnes âgées. Il y a des mesures préventives dues à la COVID-19, qui nécessitent plus de travail. Il nous fallait trouver une solution novatrice pour permettre de former et d'envoyer rapidement de la main-d'oeuvre dans nos résidences de soins de longue durée. Le besoin était criant avant même la pandémie, et maintenant, c'est réellement un cas d'urgence extrême pour apporter du soutien à nos travailleurs essentiels et à nos aînés."

En confirmant le "souci de modernisation du CSEPR"; Mme Arcand remrecie la province d'avoir ajusté et bonifié le financement et le modèle de la formation afin de répondre à la problématique qu'est la pandémie. Son financement de 600 000$ est maintenant de 1,3 million$. Il provient du programme Compétences+ Ontario.

La soixantaine de préposés diplômés seront encouragés à travailler dans les communautés locales. Certains employeurs ont confirmé vouloir engager ces futurs diplômés. D'après la directrice, près de 14 000 PSSP sont demandés, en Ontario.