Presse écrite

Les articles suivants ont été publiés dans les journaux; cette section comprend les couvertures francophones et anglophones dans leurs langues de publication d'origine.

Les élèves francophones des écoles catholiques et publiques de Prescott et Russell pourront maintenant profiter des services du Centre de services à l'emploi (CSEPR). Une initiative de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) et un financement fédéral permettront l'ouverture de bureaux satellites du Centre dans les écoles.

Cette nouvelle offre aidera notamment à prévenir l'exode rural des jeunes de la région, croit la directrice générale du CSEPR, Caroline Arcand.

Lorsque Destination Canada joint ses forces à la Ville de Hawkesbury et au Centre de services à l'emploi de Prescott Russell (CSEPR), les employeurs de la région n'ont qu'à gagner: une main-d'œuvre qualifiée francophone recrutée à l'international qui désire s'y installer.

Comme ailleurs au Canada, Hawkesbury souffre d'un manque chronique de main-d'œuvre (peut-être même, davantage dû à l'exode massif des jeunes vers les grands centres). Comment le CSEPR et la ville de Hawkesbury envisagent-ils de résoudre ces lacunes de personnel ? De plusieurs façons, les unes plus créatives que les autres.

Comme dans bien des régions à travers le pays, une pénurie de main-d’œuvre frappe les municipalités des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR). La question est maintenant de savoir quelle en est l’ampleur afin d’élaborer une stratégie pour réduire ses effets sur l’économie.

Ces effets, Claude Thériault, qui est propriétaire d’un magasin d’appareils électroniques à Hawkesbury, les connaît trop bien. Cela fait cinq ans qu’il éprouve des difficultés à recruter des employés.

After months of meetings and announcements, evidence of action is starting to be seen with Hawkesbury's designation as a welcoming community for francophone immigrants.

Visible efforts are being made locally and internationally to attract French-speaking immigrants to fill the town's employment needs, including a trip to Europe by Mayor Paula Assaly and staff from the Centre de services à l'emploi Prescott-Russell/Employment Services Centre of Prescott-Russell (CSEPR/ESCPR) to recruit immigrants and workers to Hawkesbury.

Le Centre de service à l'emploi de Prescott-Russell (CSEPR) a procédé, le 3 octobre dernier, au dévoilement de leur plus récent outil de recherche d'emploi : Le VR 360, combinant technologie et modernisation des marchés ciblés selon leurs clientèles.

L'acquisition de trois unités du VR 360, en vertu d'un investissement capital d'au moins 10 000 $, permet au CSEPR d'être instigateur dans son domaine d'expertise. Il se munit d'un droit d'exploitation du VR 360 jusqu'en 2024. Mme Arcand, directrice-générale du CSEPR, se garde, "pour le moment", de chiffrer l'investissement en soi. Seul le centre homologue de Brockville exploite aussi le VR 360. "Cette acquisition est la première d'une série qui nous permettra d'être avant-gardistes et à l'affût de l'évolution des marchés", nota Mme Arcand. Selon elle, cela transformera l'approche du CSEPR en matière de services.

Après les compressions budgétaires gouvernementales qui ont ébranlé la communauté francophone l'hiver dernier, l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (l'AFO) voulut sécuriser la pérennité du fait français en Ontario. Ainsi, avec le soutien de FedDev Ontario, trois organisations de Prescott-Russell ont reçu un octroi le 4 novembre dernier pour un total de 52 500$.

Le Centre de services à l'emploi du Prescott-Russell (CSEPR) a obtenu 20 000$ et Trourisme Prescott-Russell (TPRT), une somme de 10 000$. L'association canadienne-française de l'Ontario de Stormont, Dundas et Glengarry a, quand à elle, obtenu deux subventions totalisant 22 500$, la plus récente étant une somme supplémentaire de 10 000$ pour son projet d'entreprise sociale en humour intitulé LOL/MDR: la comédie au coeur de l'élargissement de l'espace artistique, culturel et économique francophone.

Les étudiants de la région de Prescott-Russell qui envisagent des possibilités de carrière ont accès à de l'aide de haute technologie pour prendre leurs décisions.

Le Centre de services à l'emploi de Prescott-Russell (CSEPR) dispose d'un nouvel outil de réalité virtuelle pour aider ses clients, tant les chercheurs d'emploi que les employeurs potentiels, à prendre une décision en matière d'emploi.

HAWKESBURY – La ville d’Hawkesbury veut prendre les grands moyens pour lutter contre la pénurie de main d’œuvre. Une délégation, menée par le Centre de services à l’emploi, s’envolera en Europe du 12 au 25 novembre pour combler les postes manquants.

Cette délégation représentera une pléiade de secteurs d’activités, comme la santé, touchée par un manque d’infirmières et de préposés aux soins, l’éducation, qui a besoin d’éducateurs, ou encore le secteur de l’alimentation à la recherche de boulangers et de cuisiniers. La fabrication, l’agriculture ou encore la main d’œuvre spécialisée sont aussi concernés.

Envie de changer de carrière ? Il est maintenant possible d’essayer virtuellement un métier au Centre de Services à l’emploi de Prescott-Russell (CSEPR).

Le CSEPR a fait l’acquisition d’un programme de réalité virtuelle, le CareerLabsVR, qui permet de tester les différents emplois qui sont en grande demande dans la région de Prescott et Russell. Pour l’instant, les métiers disponibles sont ceux de soudeur, d’opérateur d’équipement lourd, de technicien en chauffage, ventilation et climatisation, de technicien en robotique et d’électricien.