Logo LoginConnexion

Retour au menu des chroniques

info-emploi
 

La rédaction du curriculum vitae

Par : Lynda Chasle, Conseillère à l'emploi, CSEPR

 

Le style de notre curriculum vitae (CV) déterminé, nous sommes maintenant prêts à passer à l'étape de rédaction. Il importe de suivre certaines règles qui feront ressortir les informations correctement, tout en évitant les pièges qui pourraient nous nuire.

Tout d'abord, les règles à suivre. Un bon CV ne devrait pas dépasser 2 pages. Souvenez-vous que l'employeur ne passe que quelques secondes à regarder chaque CV reçu pour faire son premier choix. La concision, la précision et la clarté sont donc de mise. L'information qu'il contient doit être véridique, et on favorisera les verbes d'action et les mots avec lesquels on est habitué. Un style de police classique comme le Verdana ou l'Arial sera favorisé, en portant une attention particulière au formatage afin d'éviter les problèmes de photocopies. Les fautes d'orthographe et de français sont à éviter; il importe donc de faire lire votre CV par une ressource qualifiée qui pourra les identifier. Dans son ensemble, l'information doit être disposée de façon lisible et aérée.

Parmi les rubriques essentielles à tout CV, on retrouve au haut du document les informations générales qui incluent vos coordonnées personnelles. Tout dépendant de notre objectif, un sommaire ou profil pourra être ajouté qui comprendra des informations importantes au secteur ou au type d'emploi visé (expériences, compétences, aptitudes, formations, perfectionnements, qualités et autres). L'ordre des autres éléments dépendra du style de CV utilisé. L'expérience professionnelle comprend toutes vos expériences de travail. À noter, il est important de ne pas créer de période d'inactivité dans votre CV, ce qui serait mal perçu par l'employeur. Vient ensuite la formation qui compte vos plus hauts niveaux d'études, ainsi que toute formation complémentaire qui pourrait être considérée comme bénéfique. Si des réalisations académiques ou professionnelles ont été réussies, on les inscrira aussi. On termine avec la note sur les références qui indiquera qu'elles sont disponibles sur demande. En complément, on peut ajouter un bloc sur nos habiletés informatiques ou nos activités et implications sociales. Ceci seulement si c'est pertinent dans le cadre de notre démarche.

Certaines informations confidentielles doivent être exclues de notre CV. Parmi celles-ci, on retrouve le numéro d'assurance sociale (NAS) ou de permis de conduire. Si requises, ces informations seront fournies lors de l'embauche. Également à éviter, la mention du statut social, la date de naissance, la nationalité ou toute autre information du genre, puisqu'elles sont personnelles et ne regardent que vous.

En conclusion, la rédaction d'un CV efficace est une tâche qui demande beaucoup de réflexion et de travail. Une fois rédigé, et au besoin, il devra être adapté et personnalisé selon l'offre d'emploi à laquelle on postule afin de faire ressortir nos expériences et compétences en rapport à l'offre. Souvenez-vous, l'employeur reçoit beaucoup de CV en réponse à ses offres d'emploi, et un CV efficace est celui qui lui donne le goût d'en savoir plus et qui vous amène à l'entrevue.

Prochaine rubrique : La lettre de motivation, un indispensable au CV

address frContak